Créer par Christine Delmar, la méthode Le Bonheur t’attend offre les connaissances et les outils nécessaires pour cultiver son propre bonheur.

Le bonheur, la vie et moi…
et Le Bonheur t’attend

 

Mon objectif de vie, depuis toujours, a été d’être heureuse. Ce n’est donc pas un hasard si j’ai conçu, à partir de mes expériences de vie et des enseignements que j’ai reçus de grands Maîtres, la méthode Le bonheur t’attend.

J’ai le mode d’emploi du bonheur

Le bonheur, je suis née avec, j’en ai bien profité, puis, je l’ai perdu avant que de le regagner et de l’ancrer dans ma vie de manière encore plus forte, plus solide, plus vraie. C’est pour cette raison que je peux aujourd’hui vous en transmettre le mode d’emploi.

Je trouvais la vie merveilleuse

J’ai eu la grande chance de naître avec la joie de vivre. Enfant, tout m’enchantait et tout me réussissait : on m’aimait, on me respectait, j’avais beaucoup d’amis, du succès avec les garçons et des bonnes notes à l’école, j’étais en bonne santé  et en bonne compagnie avec moi-même. J’avais conscience de mon bonheur car aucun de mes proches ne semblait en avoir autant. Alors, j’en prenais soin en équilibrant plaisirs et désagréments pour que la balance ne penche jamais dans le mauvais sens. Bien-sûr, j’ai connu quelques périodes de doutes mais je les considérais comme des dérèglements. Ce qui était normal pour moi, c’était de voir la vie en rose et de propager la joie de vivre tout autour de moi. Je disais souvent que le plus beau jour de ma vie était le jour de ma naissance car de ce premier jour avait découlé tous les autres…

J’ai réalisé mes rêves

J’ai grandi, la vie a été un peu moins facile, mais j’ai toujours gardé ma joie de vivre. J’ai réalisé mes rêves : devenir journaliste, écrivaine, œuvrer pour l’égalité hommes-femmes et j’ai découvert le bonheur d’être mère. Mes filles m’ont appris l’amour inconditionnel. Je les ai accompagnées, jour après jour, pour qu’elles deviennent les jeunes femmes rayonnantes qu’elles sont aujourd’hui.

 
Illustrations-Module-V3-19.jpg
« Bien-sûr, j’ai connu quelques périodes de doutes mais je les considérais comme des dérèglements. Ce qui était normal pour moi, c’était de voir la vie en rose et de propager la joie de vivre tout autour de moi. »
— Christine Delmar
 
 
 
Illustrations-Module-V3-21.jpg
« Ce qui était mon aspiration personnelle est devenu mon activité professionnelle. Jour après jour, je peaufine ma compréhension du bonheur. C’est un apprentissage sans fin. Mais, c’est si bon ! Une véritable histoire d’amour que j’aime à partager avec les autres ! »
— Christine Delmar

Puis j’ai perdu le bonheur

Mais, est arrivé un moment où le bonheur s’est effiloché. Mon environnement familial devenu néfaste, je me suis tournée vers les arts énergétiques et la spiritualité pour trouver une issue. Et puis, faisant le constat que je n’étais plus heureuse, j’ai pris la décision de changer de vie de façon radicale. J’ai ainsi connu une période, une longue période de chaos. J’ai bataillé, sans relâche, pour faire triompher le bonheur. J’ai appris que le bonheur est un choix individuel : on ne peut forcer quiconque à être heureux et à vous rendre heureuse.

J’ai trouvé les fondements du bonheur

Aujourd’hui, je comprends l’intérêt de ce remue-ménage qui a mis à mal ma joie de vivre légendaire. A traverser ce qu’on appelle « la nuit noire de l’âme » qui se traduit par des tourments violents et incessants et par une obscurité totale, je n’ai eu d’autre choix que de travailler d’arrache-pied pour retrouver la paix de l’âme. J’ai dépassé le stade des simples plaisirs pour m’attaquer aux véritables fondements du bonheur. J’ai cherché dans toutes les directions quel était ce bonheur qui m’avait échappé. J’ai cherché en France et de par le monde, en moi et dans l’enseignement de Maîtres, dans différentes techniques et pratiques énergétiques et spirituelles, et le jour est arrivé où j’ai à nouveau ressenti en moi la joie, une joie profonde, une joie inconditionnelle. Ma situation personnelle, professionnelle, financière n’avait pas changé, mais moi j’avais changé. La joie m’habitait, une lumière brillait en moi : J’avais retrouvé le bonheur. Assumant qui j’étais, j’ai fait ce que je devais faire et le reste a suivi tout seul. J’ai quitté la résistance, la dépendance, la souffrance, l’impatience et travaille désormais main dans la main avec l’Univers.

J’ai mis le bonheur au centre de ma vie

Ce qui était mon aspiration personnelle est devenu mon activité professionnelle. Jour après jour, je peaufine ma compréhension du bonheur. C’est un apprentissage sans fin. Mais, c’est si bon ! Une véritable histoire d’amour que j’aime à partager avec les autres !

Je suis ainsi ravie et honorée d’accompagner des femmes et des hommes sur le chemin du bonheur. Car mon vœu le plus cher est que le bonheur se répande sur Terre. Plus que jamais, je crois que le but de notre vie est d’être heureux.